Blog littéraire de l'imaginaire

Bienvenue sur ce blog consacré à la littérature. J'ai une préférence pour les lectures de l'imaginaire c'est-à-dire tout ce qui est fantastique, fantasy, science-fiction, ... Il m'arrive aussi de sortir de ma zone de confort et de lire des récits que je n'ai pas l'habitude. Il se peut donc que de temps en temps se glisse entre mes pages un article ou une critique sur un polar, un classique, une biographie, ...

La lecture est une façon de voyager et de s'évader, parfois jusqu'aux confins du monde. Je vous invite à faire un bout de chemin avec moi au fil de mes lectures, en espérant pouvoir vous faire découvrir des choses intéressantes, voir vous donner envie de vous plonger dans un livre en particulier.

Bonne visite :)

samedi 3 juin 2017

L'HERITAGE DES ROIS-PASSEURS de Manon Fargetton




17/20






Edition: Bragelonne (ebook 2015)

Origine de l'auteur: France

Année de première parution: 2015

Genre: Fantasy, Mondes parallèles, Magie, 











Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu'on le connaît, sont les deux reflets déformés d'une même réalité.

Enora est unique : elle peut traverser d'un monde à l'autre. Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l'atteindre. Au royaume d'Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d'exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s'emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d'Ombre. Et elle n'est pas la bienvenue.
Deux monde imbriqués. Deux femmes fortes, éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d'Ombre...






Ce livre est une très agréable bonne surprise, presque un coup de cœur. Il m'a énormément plu et j'en ai dévoré les pages sans m'en rendre compte.

Ce que j'ai apprécié c'est d'avoir une histoire de fantasy très addictive et intéressante en one-shot, ça change des longues séries.
L'écriture plus qu'agréable de l'auteure nous plonge dans un monde complexe à l'intrigue bien ficelée, avec des personnages tous attachants. J'ai particulièrement apprécié Ravenn et son caractère bien trempé qui est en plus une guerrière redoutable. Avoir des femmes fortes comme personnages principaux m'a conquise, mais j'ai eu plus de mal avec Enora. Son caractère et ses actes m'ont plusieurs fois déplus, heureusement c'est la seule qui m'ai déçue, les autres protagonistes sont vraiment bien.

Ici tout n'est pas noir ni blanc, c'est plus complexe que ça et les bonnes idées mises en place sont super intéressantes, j'ai bien envie de lire son autre roman les Illusions de Sav-Loar où l'on en apprendra plus sur les magiciennes, trop peu présentes dans ce livre-ci à mon goût.

Un très bon livre donc qui mêle mondes parallèles, magies, dieux, héritage royal et guerre avec une plume des plus agréable.


" - La mort marche derrière chaque homme, fit Hank avec un sourire. Certains en sont plus conscients que d'autres, et ce sont souvent ceux-là qui plient le monde à leurs rêves. La question est donc: quel est ton rêve, Enora ? Elle eut un sourire amer.
- Pas de passer ma vie à fuir des samouraïs cow-boys psychopathes, en tout cas.
- J'imagine..., mais ce n'est qu'un contexte. Les rêves s’accommodent des contextes. "



" - Reste en arrière, gronda-t-il en l'apercevant. Il n'en était pas question. Elle s'élança vers un soldat brun, visage rectangulaire et carrure de taureau, le forçant à s'écarter de Pelekaï. Il la dominait de deux bonnes têtes, et son allonge était gigantesque. La voix du général Rhun retentit dans son esprit. Lorsque tu peux fuir, fuis; lorsque tu peux esquiver, esquive. Il n'y a aucune honte à rester en vie. "


Ce que j'ai préféré:
- Les personnages au caractère bien trempé (surtout Ravenn)
- Une grande place aux personnages féminins
- Pas manichéen
- De la magie, de l'action, ... à foison



Ce que j'ai moins aimé:
- Le personnage d'Enora
- La personnification des dieux qui permet parfois des retournements de situations trop faciles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire